fbpx

Les 3-4 trucs à savoir sur un 10 bornes

Pour tous les amateurs de course à pied, l’épreuve du 10 kilomètres route est, au même titre que le marathon, une référence. Tout le monde peut le faire, presque tout le monde s’y adonne, mais tout le monde ne l’apprécie pas. Pourtant, pour répondre à la fameuse question de « combien tu vaux au 10 bornes ? », il faut en saisir les moindres contours, les plus infimes détails et les petites histoires qui rendent cette épreuve si particulière aux yeux de tout seuillard moyen qui se respecte. Si vous en courez un bientôt, veillez à retenir les préceptes suivants :

 

Les connaisseurs ne diront jamais 10 kilomètres mais 10 bornes.

 

Quand on te demande combien tu VAUX, ce n’est pas combien tu FAIS.

 

Souvent tu VAUX MIEUX QUE ÇA Un 10000m ce n’est pas un 10 bornes, ATTENTION Selon qui est en face de toi, un 10 bornes c’est soit très long soit trop court.

 

« Et du coup tu fais jamais de marathon ? » – réponse préconisée par le TRC : Calmez-vous.

 

« Et même pas de semi ? » – Tout va bien.

 

« Ah ouais moi je connais un mec il fait des ultra trail » – résistez à l’envie de mettre une claque.

 

«Et même des dessins avec la trace du GPS !» – OK ALLEZ Y !

 

Si tu aimes le 10 bornes, tu peux en faire tous les week-ends, tous les villages de France ont le leur.

 

Tu auras beau faire 1.50 au 800, 35 minutes au 10 bornes ça causera toujours plus auprès de tes collègues de la machine à café.

 

Si tu veux faire un gros chrono, choisis un parcours en descente Explique aux néophytes que le « F » à côté du résultat veut dire « Finisher » ça ne les étonnera pas.

 

Un 10 bornes ou la course de l’ours à Ploezan : il faut choisir.

 

Le classement général d’un 10 bornes commence après le 3ème Kenyan.

 

C’est au 7ème kilomètre que ça devient dur.

 

Ne tape pas dans la main des spectateurs si tu es cramé, ils ne sont pas dupes.

 

Ne demande pas un dossard préférentiel si tu fais 38 minutes.

 

Prévois 30 minutes d’avance pour aller te mettre sur la ligne au risque de devoir dire ton « temps réel » à l’arrivée.

 

N’oublie pas d’allumer Strava.

 

Ne va pas forcément chercher tous les KOM dissimulés sur le parcours, surtout s’ils sont dans les 3 premiers kilomètres.

 

Reste en aérobie.

 

Pense à aller chercher ta voiture garée au niveau du départ, à 10km de là.

 

Si tu vois une personne avec un porte dossard accélère !

 

Ne t’arrête pas aux ravitos, PAS SUR UN 10 BORNES !!!

 

Accepte la médaille de Finisher à l’arrivée, sinon tes collègues se demanderont pourquoi tu n’as pas de médaille Range ensuite cette médaille dans ton carton à médailles. Ne la ressors jamais.

 

On est bien d’accord sur une chose : un 10 bornes ça ne fait jamais 10 bornes. « J’ai fait 34’38 mais ma montre affiche 10.08km et Strava me dit que j’ai fait 34’27 »

 

Bonne chance l’ami

© 2017 Designed by Antoine PROVOST. Tous droits réservés.